L'Autre Côté
Hey Salut =)
Certaines catégories que tu voit ici ne sont pas accessibles pour un invité.
Tu peux poster dans Demandes et Suggestions alors n'hésite pas Wink .
Rejoins-nous vite !

Toute l'équipe administrative te souhaite de passer un bon moment !!!


L'apocalypse est présente, elle nous pèse et nous menace... Seuls les élus sauront ce qui se cache sous le nom de l'Autre Côté
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Pour réactiver vos comptes : Clique ICI

Partagez | 
 

 Nuit de pleine lune [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Livingston



Messages : 9
Date d'inscription : 26/08/2010
Localisation : Un fauteuil

Feuille de personnage
Race ::
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Dim 3 Oct - 2:40

Etait-ce le jour, ou était-ce la nuit ? Je ne savais pas. Je ne savais plus.
Ni ce que j'étais, ni qui j'étais et encore moins ce que je faisais ici , debout, face à l'océan miroitant, m'évaporant parmi le brouillard en cette nuit silencieuse.
D'apparence j'étais une silhouette élancée, emmitouflé dans un long manteau noir, le col relevé et bouillée par la brume étouffante qui tombait sur la plage déserte. Immobile les pieds nus sur un sable dépourvu de chaleur, les cheveux bercés par un vent d'automne et la peau mordu par le froid, je demeurais là, fixant ,inconscient, un horizon invisible.
J'étais ceci. En apparence. Mais à l'intérieur, mon esprit, lui, était à des mille d'ici, dans un univers évité et redouté...
Ce soir, je ne mentirai pas ; je n'ensorcellerai pas ; et je ne tuerai pas. Cette nuit, mes mots n'auront pas de lames, pas de force ; ils seront tout simplement éteints...
Eteints par la seule raison que c'était un soir de pleine lune. Et c'était toujours ainsi les nuits de pleine lune...
Je me perdais...
Je m'effaçais...
Je me mourrais... jusqu'à ne devenir qu'une âme errante dans un corps immobile. Une nuit de cauchemars, d'heures terrifiantes ignorant la notion du temps.
Mais de quoi avais-je l'air, seul face à l'océan ?
L'eau glaciale de l'océan vint les lécher les orteils, mais je ne puis sentir sa froideur car sens m'avaient quitté depuis bien longtemps. Je ne sentais plus le souffle de la brise, l'agression de la langue aqueuse, je ne voyais plus le paysage qui s'étendait devant moi, ni n'entendais le bruissement des vagues et le brassage de l'écume. Rien. Un vide s'était subitement emparé de moi. De mes idées, pensées, désirs, et rêves... Seule ma conscience restait réelle. Et même si j'ignorais désormais qui j'étais, elle seule savait pourquoi j'étais là, et pourquoi je fixais l'horizon voilé et les yeux à moitié clos.
Je l'attendais...
Restant des journées entières les pieds dans le sable fin, rêvant de l'apparition de l'ébauche de sa coque, que même les cris des enfants jouant sur la plage ne pouvaient me tirer de ma torpeur et de me faire oublier que ce n'avait été qu'un rêve, et que jamais il ne reviendrait s'il était déjà venu...
Jamais il ne viendra, que ce soit pour me chercher ou pour ramener une vie de couleurs, il ne viendra pas. Je ne pourrais fuire...
Jamais je n'avais autant oublié le goût de la nourriture que depuis le jour où j'avais cru l'apercevoir. Même la senteur de l'air iodé n'avait pas d'emprise sur l'état second dans lequel elle m'avait plongé cette nuit encore. Une espérance dévastatrice, voilà la cause de ce que j'étais, ainsi que sa conséquence.
Même en sachant qu'elle m'épuisait, qu'elle me rongeait, je continuais à me battre et croire à l'impossible. Elle me tuait ; elle me vidait et plus j'avais mal, plus j'espérais. Phénomène qui courra à ma perte si personne ne réussit à me délivrer de ce cachot.
Je maudissais cette lune qui venait de nouveau de me clouer sur place et me priver de ma seule réussite : Les mots.
L'écriture...

Etais-je maudit ?
Parfois je me le demandais vraiment. Le destin semblait s'être défouler sur moi alors qu'il venait de pactiser avec la Mort.
Mort, contre laquelle je me battais depuis le commencement de la partie.
Les pions avançaient. Tuaient. Etaient tués. Et laissaient la place aux survivants... Mais quand seules demeuraient les deux dernières pièces de mon camp : ma Reine blanche et mon Roi... la phase finale était lancée.
Et c'est alors que j'entamais la fuite... avec pour seule échappatoire l'échec et mat et une mort certaine... Voilà à quoi j'étais destiné dans l'instant.
Ainsi à chaque pleine lune c'était la même peur. Et plus elles passaient et me traînaient dans un labyrinthe obscur, plus j'avais de mal à sortir de mon cauchemar. Plus il m'était difficile de revenir au monde réel.
Réalité qui elle aussi se perdait, s'oubliait et se mourrait.

Mais quel ange tombé du ciel parviendra à m'extirper de cet enfer et d'apaiser mes souffrances ?

Dis-moi que je rêve. Que tout ça est faux. Que je vais me réveillé à la lumière du soleil levant...
Sors moi de là Ô Ange si tu entends mon appel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oreanne



Messages : 26
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 20
Localisation : Sur les toits et ma Voie.

Feuille de personnage
Race :: Humain
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Mer 19 Jan - 1:10

Il faisait nuit noire. La lune, pleine, diffusait une
douce lueur entre les branchages sylvestres.
Les arbres autour de moi m’appelaient, et moi
j'entendais la sève battre dans leurs troncs, je
sentais leurs racines pomper l'eau et leur nourriture
sous mes pieds, je voyait leurs ramures s'étendre
et couvrir l'horizon, j'entendais leurs cœurs lents
et graves battre la mesure de la chanson en elfique
ancien qu'avait fredonné pour moi le Grand Arbre,
celui qui m'avais pris dans ses branches.
Boum... Boum... Boum
Un battement uni et doux, aux accents puissants,
je me laissai emporter...

Soudain, l'appel cessa. Un humain ? Je ne le savais
pas, mais un problème, c'était certain.
L'attention des arbres allait vers la grève, je me
hâtai donc dans les sous-bois, espérant que l'appel
reprendrait son cour une fois l'humain (la chose ? )
partie.

La grève sableuse était comme tous les soir : humide
et silencieuse. La marrée était basse et l'on apercevait
les coquillages luisants dans la pénombre,
je me demandais où les arbres avait-ils bien pu voir
quelqu'un... mais, sachant qu'ils ne se trompaient
jamais, je suivit le chemin côtier en scrutant les
alentours sombres.
Curieuse, je laissai un appel :
"Il y a quelqu'un ? Hoé !"
Seul le reflux des vagues montant à l'assaut du sable
blanc me répondit.
Je commençai à me dire que celui qui avait interrompu
la chanson sylvestre était manifestement reparti,
lorsque j'aperçus quelqu'un sur la plage.

Je m'approchais lorsque un grondement sourd résonna
en moi : les arbres m'avertissaient.
J'ouvris mon esprit et lança une question, comme on
lance un dé sans savoir sur quel chiffre il va retomber.
Les perceptions de la forêt ne se traduisaient pas par
des paroles. Sensations fugaces de ce qui pourrait
être mais qui n'est pas forcément.
Émotions et non convictions.
Lorsque je rouvris les yeux, l'inconnu n'avait pas
bougé, pourtant je savais qu'il jaugeait déjà la saveur
de mon sang.
Mon sang... enfant de la sève qui palpitait dans le
grand arbre, ce sang avait la douceur du vent et la
saveur de la lumière, de la terre et de l'eau de pluie.
Le sang dont m'avait fait don le grand arbre, mais
dont je n'avait pas encore la clé.
L'appel était là pour ça.
Malheureusement il n'avait pas eu le temps de se
terminer : ce loup-garou venait au pire moment.

Je regretta profondément d'avoir laissé ma lame et
mon arc à l'entrée de la forêt, mais c'était la règle :
on ne pouvais faire l'appel armé, même d'un simple
poignard.
C'est donc à mains nues que je me préparais à
affronter le pire.
Soudain, un murmure s'échappa de lui.
Que dit-il ? Je m'approche, de plus en plus près,
jusqu'à n'être plus qu'à deux mètres à peine de lui.

"Ce soir, je ne mentirai pas ; je
n'ensorcellerai pas ; et je ne tuerai pas. Cette nuit,
mes mots n'auront pas de lames, pas de force ; ils
seront tout simplement éteints..."
"Elle me tuait ; elle me vidait et plus j'avais mal,
plus j'espérais. Phénomène qui courra à ma perte
si personne ne réussit à me délivrer de ce cachot."
[/justify]

Les mots sont sombres, douloureux, ils cachent mal
une tristesse infinie. Pleine de compation,
j'avançai vers l'inconnu... puis me repris :
"Qu'étais-je en train de faire ? Je ne devais PAS
toucher une créature de son espèce. C'était un tabou.
D'ailleurs il me paraissait horrible, maintenant, à
regarder de plus près..."

Mais pourquoi pensais-je cela ? L'appel y était-il
pour quelque chose ? Je me forçai un peu à croire que
non : les arbres ne pouvaient pas altérer mon
jugement... me trompais-je ? Je n'aurais su le dire.

Perdue dans mes pensées, je ne compris qu'au dernier
instant que l'homme parlait.

"Dis-moi que je rêve. Que tout ça est faux.
Que je vais me réveiller à la lumière du soleil levant...
Sors moi de là Ô Ange si tu entends mon appel..."
[/justify]

"Pourquoi dit-il cela ? Qui est cet ange dont parlait
la créature ? Et pourquoi regarde-t-il l'horizon avec
tant d'espoir et de douleur ? A-t-il seulement
conscience que je me trouve à quelques pas de lui ?
Probablement non..."

Toutes ces questions me donnèrent mal à la tête,
mais je savais que ce n'était surement rien à coté
de ce qu'il devait ressentir...

Les arbres m'attendaient, l'appel m'attendait mais je
ne pouvais détacher mon regard de l'homme (le loup ?)
devant moi.
À deux mètres de moi.
À des milliers de kilomètres de moi.
Seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Lipé
Possède 2Maudits
Possède 2Maudits


Messages : 219
Date d'inscription : 25/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'ombre de vos cauchemards

Feuille de personnage
Race :: Elfe
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Mer 19 Jan - 7:31

[Alexander Livingston n'est plus sur le forum :,(]

_.~°.~°.~°.~°.~°.~°~.°~.°~.°~.°~.°~._

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oreanne



Messages : 26
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 20
Localisation : Sur les toits et ma Voie.

Feuille de personnage
Race :: Humain
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Mer 19 Jan - 8:16

D'accord, excusez moi.

Cela veut-il dire que le sujet est clos ? Ou que je dois en recommencer un ?

Bonne route Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Livingston



Messages : 9
Date d'inscription : 26/08/2010
Localisation : Un fauteuil

Feuille de personnage
Race ::
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Sam 22 Jan - 3:55

[ *s'incline bas*
Bien le Bonjour Ô Nobles Personnes. Salut Elia. Hello Oreanne. (du forum Sha dho je présume ?)
C'est vrai que je suis censé avoir quitté le forum. Mais je suis toujours au courant des messages qui y sont postés. ^^ Donc... je pourrais certainement répondre si l'occasion se présente et que le temps me le permet. Wink
Si persone n'y voit d'inconvénients évidement ! Par contre, en ce moment c'est short donc.. ma réponse attendra un peu... *clin d'oeil* ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekkou satsubatsu
Loup-garou


Messages : 86
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Race :: Loup-garou
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Sam 22 Jan - 4:02

*Crie de joie*
Je n'y voit aucun problème, je suis contente de te revoir :,)

Tu nous espionnait? xD

_.~°.~°.~°.~°.~°.~°~.°~.°~.°~.°~.°~._
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Livingston



Messages : 9
Date d'inscription : 26/08/2010
Localisation : Un fauteuil

Feuille de personnage
Race ::
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Sam 22 Jan - 4:12

[ Je suis là où je suis sans y être... Non, je ne vous espionnais pas directement. Mais je me tiens informé du Monde. J'observe, je lis, j'analyse et j'attends. Wink Euh.. je propose que les prochaines réponses se fassent par MP si vous le permettez, ou sinon... le RP va devenir discussion publique ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Livingston



Messages : 9
Date d'inscription : 26/08/2010
Localisation : Un fauteuil

Feuille de personnage
Race ::
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Sam 5 Fév - 6:30

En fait... j'aimerais refaire le RP (si c'est possible bien évidement !). ici même si personne n'y voit d'inconvénients et avec notre très chère Oreanne. ^^ Serait-il possible pour un(e) Admin de supprimer ce sujet ?? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oreanne



Messages : 26
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 20
Localisation : Sur les toits et ma Voie.

Feuille de personnage
Race :: Humain
Items:
Avertissement:
0/3  (0/3)

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Sam 5 Fév - 10:58

Je suis d'accord, évidemment ^-^
J'ai un peu quitté le forum en ce moment, j'ai des problèmes... mais que je ne vais pas emerder tout le monde avec, bien sûr.

Evidemment que je veux bien faire un rp avec toi, après, il faut demander aux admins si tu veux refaire un sujet ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune [LIBRE]   Aujourd'hui à 16:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit de pleine lune [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit de pleine lune très mouvementée #
» Un soir de pleine lune
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» - Pleine Lune - PV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Autre Côté :: Le coin RPG :: Kiyoi :: La plage-
Sauter vers: